La dispute - Princess Hewitt

Mon blogue

La dispute

La dispute - Princess Hewitt

J’avais organisé une sortie avec mes amies pour aller au théâtre. Ce soir-là, nous avions toutes laissé nos enfants à leurs pères. Après la représentation, nous devions aller prendre un café, près du théâtre. La pièce qui était jouée, était un classique, La Dispute de Marivaux. J’avais vu cette pièce quand j’étais adolescente, avec ma classe. Aucun d’entre nous n’avait apprécié le jeu trop prononcé des acteurs. Mais j’avais lu cette œuvre avant d’aller voir la prestation des comédiens et elle m’avait beaucoup plu. Le sujet était une discussion entre un roi et une reine. Pour savoir qui a commis la première inconstance, ils isolent quatre enfants du sexe qui leur est opposé. Vingt ans passent, les jeunes gens se rencontrent et découvrent l’amour. Le roi et la reine découvriront donc, qui a été infidèle la première fois. Mais la chute démontre qu’il n’est pas si simple de le savoir.

Une des amies que je devais retrouver pour aller à la pièce, m’appela pour me dire qu’elle aurait un peu de retard. Elle avait oublié qu’elle devait avoir une injection acide hyaluronique. Je la rassurais, car le début de la pièce était une bonne heure après le moment où elle sortirait de son rendez-vous. Ensuite, nous avons parlé, comme toujours, des progrès de nos enfants, du temps qu’il fait, et de la nouvelle couleur de cheveux d’une présentatrice de télévision. Je me préparais ensuite à partir. J’avais prévu de passer par une boutique, en ville, pour me prendre un pull noir avec des strass que j’avais vu dans la vitrine. Avant de partir, je regardais attentivement dans mon sac à main pour être sûre de n’avoir rien oublié. J’avais vérifié que toutes les places étaient bien rangées dans une pochette que j’avais prévue à cet effet.

Je suis arrivée la première devant le lieu où la représentation théâtrale se tiendrait. Nous avions eu du beau temps jusque-là, mais le ciel se couvrait maintenant de nuages. J’avais, dans un sac en papier, le pull que je venais d’acheter. Je retirais l’étiquette avec délicatesse, puis je l’ai enfilé. Le vent se mettait à souffler, et il apportait avec lui le froid et l’humidité. Enfin, mes amies apparurent au coin de la rue. Nous sommes rapidement rentrées dans le hall. Nos places étaient devant la scène, au troisième rang. Nous avions une vue parfaite sur l’ensemble de la scène. Le spectacle commença.