Pourquoi j’aime aller à Boisbriand - Princess Hewitt

Mon blogue

Pourquoi j’aime aller à Boisbriand

Pourquoi j’aime aller à Boisbriand - Princess Hewitt

Boisbriand, c’est une ville que j’adore et que je connais bien. Premièrement, il faut dire que j’y suis née, et que j’ai passé du temps durant mon enfance. C’est une super belle ville, ou il fait vraiment bon vivre! Elle est d’ailleurs fortement résidentielle, elle est aussi reconnue pour son implication au niveau environnemental, et ça, j’adore ça !

Très bien située, elle est la porte d’entrée de la région des Basses-Laurentides. Boisbriand, c’est une des plus jeunes villes du Québec, et elle compte sur une présence marquée d’aînés qui contribuent activement à son dynamisme. La Municipalité porte une attention particulière aux besoins de la famille, et offre une panoplie d’activités communautaires, culturelles et sportives à ses près de 27 000 habitants.

Je vais là-bas notamment pour mes achats et mes activités culturelles, Aussi, quand j’ai découvert qu’une clinique proposait des traitements pour un pont pour dent Boisbriand, j’ai aussitôt su que je venais de trouver le dentiste qui s’occuperait de mois à compter de ce jour. Et je dois l’admettre, j’adore vraiment mon dentiste. Je le trouve si gentil et il fait un excellent travail.

Sinon, j’adore y aller pour acheter un des meilleurs chocolats chez Chocolaterie Dagobert. Il y a aussi un lieu d’attraction ou mes enfants adorent aller : amusement action directe inc. J’allais oublier leur excellente fromagerie : Marie Kadé.

L’été, c’est à ne pas manquer, il y a un sentier maritime à couper le souffle. J’ai le pied marin comme on dit, j’adore donc l’été pour en profiter en bateau et le moins possible à moteur d’ailleurs.

Alors voilà, mon histoire d’amour est bien vive. Qui sait si mon conjoint et moi, on ne finira pas par nous acheter une maison là-bas. Reste maintenant juste à le convaincre.

Et vous, êtes-vous amoureux d’une ville comme ça, même si ce n’est pas celle où vous demeurez ? J’aimerais beaucoup vous lire sur le sujet.

Ah, et si vous aimez autant Boisbriand que moi, n’hésitez pas à me faire signe !